Quel est le but de la vie

Nous vous proposons un pèlerinage jusqu’à la réponse à cette question. Nous vous invitons à prendre votre temps pour le parcourir à votre rythme.

Si vous avez à cœur de réussir votre vie, l’une des premières questions que vous vous posez est : « Quel est le but de la vie » ? « Quel est le but de ma vie » ?

Peut-être avez-vous même déjà posé cette question aux personnes de votre entourage ou cherché la réponse dans des livres ou dans des religions…

Les religions incitent en général leurs croyants à faire des œuvres pour se rendre agréables à Dieu.

Appelons Dieu notre Créateur, car la « théorie de l’évolution » n’est même pas une « théorie » (comme par exemple la théorie de la relativité d’Einstein) car elle ne peut être vérifiée (contrairement à celle d’Einstein) : elle est une pensée, une croyance, qui n’a pas une seule preuve.

Faisons une parenthèse ici :

L’évolution prônée est à distinguer de l’adaptation au milieu et des variations à l’intérieur d’une même espèce. Elle présente les différentes espèces (y compris l’homme) comme issues d’une seule cellule commune sous la forme d’un unique « arbre ». De plus cette cellule initiale est dite surgir de la matière inerte (vu la complexité de toute cellule, c’est une aberration complète, et de plus l’information contenue dans l’ADN ne peut provenir QUE d’une intelligence : voilà pourquoi la science officielle se tourne vers les extra-terrestres…).

Cet « arbre » devrait en fait être « plusieurs arbres » si on adopte cette présentation : par exemple un arbre pour les chiens présentant toutes les « races » de chiens, un autre arbre pour les chats etc. car on ne peut les croiser…   

Revenons à notre pèlerinage :

En regard de ce que prônent les religions (se rendre agréable à Dieu), la réalité est que c’est notre Créateur qui veut initier une relation personnelle avec chacun de nous !

Mais comment s’y prend-t-Il ?

Nous sommes en fait comme au milieu d’un film et nous avons besoin que quelqu’un nous explique le début…

Or la science ne peut pas aller dans le passé : elle ne peut que suggérer des hypothèses, puis à vérifier leur exactitude. Si vous avez jeté vos regards sur ces hypothèses, vous avez dû constater qu’elles sont très changeantes au cours des siècles.

Actuellement la science officielle a comme hypothèse que tout part de rien : ce qui est appelé le « big bang » et que la vie provient de la matière inerte (malgré le fait que Pasteur ait démontré la fausseté de cette croyance), mais cela continue à être enseigné dès la maternelle jusqu’à l’Université, ainsi que dans les médias du monde entier.

Mais notre Créateur ne nous laisse pas ignorants et nous explique le « début du film » : Il S’est révélé à certaines personnes au travers de l’Histoire qui ont été conduites à mettre par écrit ces révélations. Le livre qui nous fait part de ces révélations s’appelle la Bible ou l’Ancien et le Nouveau Testament.

Pour savoir si c’est ce livre qui nous dit la réalité nous sommes devant le défi de le lire et de l’expérimenter : c’est-à-dire de mettre en pratique ce qu’il nous demande. Alors ce ne sera pas qu’un ouvrage théorique pour nous, car Dieu Se révélera au fur et à mesure de notre mise en pratique de Ses recommandations.

C’est la différence entre la croyance et la foi.

Si vous considérez une chaise vous pouvez croire que vous pouvez vous asseoir dessus : voilà ce qu’est une croyance. La foi est de vous y asseoir vous-même : c’est là que cela devient personnel et très pratique.

La Bible est actuellement disponible en pratiquement toutes les langues, distribuée partout dans le monde, aussi de façon informatique. C’est le livre le plus imprimé (loin devant tout « best-seller ») et le plus lu sur la planète.

Continuons notre pèlerinage :

La Bible nous révèle que la désobéissance à ce que Dieu nous demande s’appelle le « péché » et que le péché a pour salaire la mort (Rom. 6 : 23).

            Nous sommes tous devant ce fait, soit que nous ne savons pas ce que Dieu nous demande, soit que nous n’arrivons pas à faire ce qu’Il nous demande, car nous sommes tous imparfaits.

            Nous sommes donc tous voués à la mort définitive : cela est souligné deux fois dans : Ezékiel 18 : 4 et 20 : « l’âme qui pèche, c’est celle qui mourra.»

            En passant nous constatons que nous n’avons pas une « âme immortelle » (comme prôné même par des chrétiens) ou par les adeptes de la théorie de la réincarnation.

            Nous avons donc besoin d’un Sauveur.

            Voilà une étape importante dans notre pèlerinage vers le but de la vie…

Mais voici la Bonne Nouvelle : notre Créateur, Jésus (c’est en effet Lui qui a tout créé : Romains 11 : 36 et Colossiens 1 : 16) est Lui-même venu nous rejoindre dans notre condition d’homme, vivre comme nous, mais sans rater la cible à aucun moment (c’est le sens de ” péché “).

            Et :

1) Jésus est mort crucifié.

2) Il a été enseveli pendant 3 jours et 3 nuits.

3) Il est ressuscité le 3ième  jour.

            Ces 3 faits sont les plus attestés de tous les faits historiques, davantage que les campagnes de Jules César par exemple…

            Tout est donc basé sur des faits et non des ” pensées ” ou des idées humaines avancées par des gourous.

            Pour poursuivre le pèlerinage, notre volonté et notre foi doivent ” embrayer ” :

            Si nous nous repentons (ce qui signifie avoir pris la décision de changer) puis croyons qu’Il est mort pour payer le salaire de notre péché et de nos péchés, alors nous sommes « justifiés ».

            Nous avons tous raté la cible au moins une fois dans notre vie : mensonge (une exagération est mensonge), vol, etc. : Rom. 3 : 23.

            Par cette substitution, nous bénéficions alors du fait de ne plus mourir = nous recevons la Vie Eternelle = Il nous donne Sa Vie.

            Et dans notre décision de changer, nous devons inclure le fait de Lui obéir par amour et pour toujours, comme cela est précisé dans :

            Jean 14 : 21 : « Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime » et v. 23 : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ».

            Finalement le but de la vie est ce cadeau que notre Créateur veut nous offrir : devenir un avec Lui, comme Jésus l’a prié dans Jean 17 : 20- 23 :

            « Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.

            Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un, — moi en eux, et toi en moi, — afin qu’ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *